Pourquoi prendre un nom de domaine?

nom domaine ovh
Share

En 2013, lorsque j’ai changé d’hébergeur pour le site du Bagad Elven, dont je suis le webmaster, des membres de l’association m’ont demandé la différence entre les deux adresses du site :

En fait c’est très simple :

  • La première est celle générée par notre hébergeur
  • La seconde est notre nom de domaine.

Mais encore?

bagadelven.gwalarn.orgla “véritable” adresse du site

L’hébergeur fournit une adresse permettant d’accéder à l’emplacement de notre site sur ses serveurs. Comme c’est lui qui choisit la forme de cette adresse, il y place généralement son nom. Le site du Bagad est aujourd’hui hébergé par une association locale, Gwalarn, qui nous a donc fourni une adresse de son cru : bagadelven.gwalarn.org

Nom de domaine - bdd elven phpmyadmin
Outre une adresse web, l’hébergeur fournit également des codes pour faire du FTP et gérer sa(ses) base(s) de données. Ici, l’interface de gestion de la base de données du site du Bagad Elven chez Gwalarn

Tant qu’on ne change pas d’hébergement, tout va bien. Mais quand on déménage, par choix ou par obligation, que se passe-t-il?

  • Non seulement tous les supports physiques de communication deviennent obsolètes (logo, flyers, livrets, dossiers de mécénat, de subventions, gazette municipale, QR-code…),
  • mais aussi tous les sites web extérieurs qui avaient des liens pointant vers le nôtre (Sonerion, autres groupes, sites militants, annuaires divers…).

Quand l’ancien site fonctionne encore, le mal est moindre : on peut informer le visiteur qu’une nouvelle adresse est entrée en service (c’était – et c’est toujours – le cas du précédent site chez Free : http://bagad.elven.miroir.free.fr/Joomla/ )

Nom de domaine - Bagad prévenir les visiteurs
« Le site officiel du Bagad Elven a déménagé. Dans un instant vous allez être redirigés… »

Mais quand la précédente adresse est plantée (lien devenu mort par la faute de l’hébergeur), ça aggrave encore les choses : cela a été le cas avec l’adresse du premier site officiel du Bagad,  http://bagad.elven.free.fr/:

Nom de domaine - Bagad ne pas prévenir les visiteurs
Free a un jour sabordé l’ancien site principal, sans sommation. Avec une telle page, impossible de rattraper le visiteur déçu.

Puis le présent blog a subit un sort similaire : http://infodocbib.free.fr/

Nom de domaine - Infodocbib ne pas prévenir les visiteurs
Quelques années plus tard, Free a laissé se produire des ruptures de service de plus en plus nombreuses avec mon blog, jusqu’au blocage complet. C’est là que j’ai décidé de changer d’hébergeur pour tous les sites que je gère.

Le résultat en terme d’image de marque est désastreux, notamment parce que l’adresse plantée continue à sortir dans les résultats des moteurs de recherche, parfois longtemps après le déménagement, principalement en raison des autres sites qui pointaient vers le nôtre. C’était le cas avec le présent blog, qui avait de nombreux backlinks, notamment de la part d’internautes qui relayaient mes billets dans leur ScoopIt : http://infodocbib.free.fr/

Nom de domaine - backlinks scoopit
Cliquez sur cette image pour vous rendre sur ce ScoopIt.

Il a fallu que je suive un maximum de liens pour ajouter une petite note expliquant le déménagement et pour donner la nouvelle adresse. La création d’une page « infodocbib.free.fr » ici même a aussi aidé.

Nom de domaine - liens perdus
Faire disparaître les liens perdus dans les réponses des moteurs de recherche

Pour éviter que cela ne se (re)produise, LA solution existe : c’est le nom de domaine!

Le nom de domaine : une sorte de prête nom, de marque à louer

Les adresses du web son gérées par l’ICANN au niveau mondial. Mais la gestion effective pays par pays est déléguée à des organismes locaux. En France, c’est l’AFNIC qui joue ce rôle. Pourtant, on n’a pas besoin de s’adresser à l’un ou a l’autre pour s’équiper. La plupart des hébergeurs proposent des services de location de noms de domaines. Il suffit donc de se rendre sur le site de l’un d’entre eux (OVH, PlanetHoster, 1&1NetissimeNiHost, etc). Une fois sur la bonne page, il faut d’abord choisir une adresse et voir si elle est disponible. Puis il faut choisir une extension. Enfin, il ne reste plus qu’à souscrire un contrat de location : le tarif, à l’année, dépend de l’extension.

Nom de domaine ovh
A titre d’exemple, voici la page à visiter chez OVH.

Pour le Bagad, je loue http://www.bagad-elven.fr/ depuis 2007.

Nom de domaine bagad ovh
Les noms de domaines que loue le Bagad Elven chez OVH. Deux nouveaux noms ont rejoint le premier l’an dernier.

En tapant ce nom de domaine, le visiteur est redirigé vers l’adresse de mon choix :

  • un mois avant le déménagement, www.bagad-elven.fr renvoyait vers http://bagad.elven.miroir.free.fr/.
  • une fois le nouveau site fonctionnel chez Gwalarn, j’ai paramétré www.bagad-elven.fr pour qu’il renvoie désormais vers http://bagadelven.gwalarn.org/.

Malgré le déménagement, grâce au nom de domaine, tous les supports physiques de promotion restent bons. Le bénéfice sur la toile est non moins important. Grâce à Woorank, je sais combien de liens pointent vers les sites que je gère. Juste après le déménagement, j’avais :

  • http://bagad.elven.miroir.free.fr/ : 77
  • http://bagadelven.gwalarn.org/ : 1

Résultat logique, puisque la deuxième adresse était bien plus récente que la première. Et les liens pointant vers le nom de domaine?

  • http://www.bagad-elven.fr/ : 2530

Oui, 2530 liens lentement accumulés en 5 ans, entre la mise en place du nom de domaine en 2007 et la migration en 2012 ! Sans le nom de domaine, ils auraient tous pointé vers http://bagad.elven.miroir.free.fr/ et leur intérêt aurait disparu en même temps que l’ancien site. Grâce au nom de domaine, ce capital de liens profite immédiatement au nouveau site, vers lequel pointe désormais le nom de domaine. C’est une des raisons pour lesquelles le nouveau site est apparu en quelques jours seulement en haut des pages de résultat des moteurs, au coude à coude avec l’ancien.

Si un jour le Bagad changeait à nouveau d’hébergeur, et donc d’adresse “réelle”, le nom de domaine restera toujours le même, tant que nous continuerons à le louer, et le capital liens encore accru bénéficiera immédiatement au “nouveau-nouveau site”, et sans que nous ayons à actualiser nos supports physiques.

Un autre avantage de louer un nom de domaine est que les hébergeurs proposent souvent la possibilité de générer des adresses mail sur le modèle de l’adresse web. Pour le Bagad Elven, cela donnerait quelque chose comme ‘webmaster@bagad-elven.fr’, ce qui fait tout de même plus professionnel que bidule@yahoo.fr.

2 commentaires sur “Pourquoi prendre un nom de domaine?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *